Garemotlhose Junction, Western Bye-Pass
Block 6, Plot 39972 Gaborone
+267 318 0094 / +267 364 6088
info@sadc-cde.com

Notre histoire

sadc-cde-logo

introduction

Le Centre d'éducation à distance de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC - CDE) formellement connu sous le nom de Centre d'éducation à distance de l'Afrique australe (SARDEC) existe depuis près de 10 ans. Le SADC-CDE a été conceptualisé par les ministres de l'éducation de la SADC et le Commonwealth of Learning (COL) en dehors du cadre du Secrétariat de la SADC bien que le Secrétariat de la SADC ait été consulté sur sa formation. L'existence légale du Centre a ensuite été officialisée conformément au cadre de la SADC tel qu'indiqué dans le protocole de la SADC sur l'éducation et la formation en matière d'enseignement à distance, article 9 point 4 et en août 2012 reconnu comme organisation de subsidiarité de la SADC. .

Le SADC-CDE est hébergé par le Ministère de l'éducation et du développement des compétences au Botswana et est hébergé au Botswana College of Distance and Open Learning (BOCODOL). Il a commencé à fonctionner en juin 2005 au Botswana après que COL et le ministère de l'Éducation (Botswana) aient signé un protocole d'accord pour établir et soutenir le Centre pour une période initiale de trois ans.

Le mandat du Centre est de promouvoir des initiatives de collaboration en matière de renforcement des capacités vers les meilleures pratiques régionales en matière de développement des ressources humaines pour le développement accéléré des ressources humaines. La vision et la mission suivantes conduisent le Centre:

Vision

Excellence en enseignement ouvert et à distance

Mission

SADC-CDE fournit des programmes de renforcement des capacités pour une gestion efficace et efficiente des institutions de l'EAD dans les pays de la SADC et sert de dépôt pour l'information, les matériaux et l'expertise des institutions.

Les principales fonctions du Centre sont les suivantes:

  • Renforcement des capacités en ODL.
  • Facilite la collaboration entre les institutions de l'EOD.
  • Facilite la recherche en matière d'ODL dans la région.
  • Encourage le plaidoyer en faveur de l'enseignement à distance.
  • Facilite le partage des ressources: matériel, information et expertise.
  • Encourage et soutient la prestation de l'enseignement à distance de qualité.
  • Diffuse localement les informations relatives au COL

SADC-CDE est donc une institution au service de la SADC et soutenue par le Commonwealth of Learning avec un budget de 300 000 dollars canadiens sur trois ans, soit 100 000 dollars canadiens par exercice et le ministère de l'Éducation et du Développement des compétences du Botswana Avec des bureaux, des meubles, des frais de fonctionnement institutionnels et des émoluments personnels pour les deux officiers de la SADC qui gèrent le Centre. Le budget d'appui a toutefois été réduit à 180 000 $ CAN sur une période de trois ans, soit 60 000 $ CAN par année. Annexe 2 MoAs 2009-2012 et 2012-2015.

Plus de notre histoire

2. INFORMATIONS D'ARRIÈRE-PLAN

2.1       Création de la SADC-CDE

La création de la CDAA-CDAA a été suivie d'un vaste processus de consultation qui remonte à la Conférence des ministres de l'éducation en Afrique du Sud de février 2004, dont le thème était «Transformer l'éducation pour une nouvelle Afrique: réaliser le potentiel de l'enseignement ouvert et de l'enseignement à distance». La Conférence a été convoquée pour aider les ministres à apprécier le potentiel de l'enseignement ouvert et à distance et à explorer les modalités de leur utilisation pour faire avancer les accords conclus lors de la conférence MINEDAF VIII tenue à Dar Es Salaam en décembre 2002. Plusieurs experts Ont participé et présenté des communications parmi eux; Le Vice-Chancelier de l'Université de l'Afrique du Sud, le Vice-Chancelier de l'Université ouverte du Royaume-Uni et le Président de la direction du NEPAD Comité. 

Le président et chef de la direction du Commonwealth of Learning (GAD), Gajaraj Dhanarajan, a réintroduit l'idée d'un centre d'excellence en enseignement ouvert et à distance en Afrique australe aux ministres de l'éducation de la SADC lors de cette conférence.  Avant le colloque, selon le plan triennal du COL 2003-2006, le COL prévoyait dans l 'horizon des possibilités claires d' aider à développer "un centre régional pour l 'Afrique australe, en partenariat avec la SADC, peut - être situé au Botswana, siège du Secrétariat de la SADC". Le plan triennal du COL a été présenté à la 15e Conférence triennale des ministres de l'Éducation du Commonwealth (CCEM), qui s'est tenue les 27 et 30 octobre 2003 à Edimbourg, en Écosse, pour que les ministres de l'éducation du Commonwealth, parmi lesquels les ministres de la SADC, conviennent qu'un centre d'excellence L'EOD devrait être établi en Afrique australe, de préférence au Botswana. Le Centre était censé être un carrefour qui nourrirait et appuierait la prestation d'une éducation à distance de qualité ainsi que pour renforcer les capacités dans la région dans divers programmes et projets de l'EAD et la promotion de la sensibilisation à l'EAD. Le Centre devait être le deuxième en Afrique puisque COL avait déjà contribué à établir un semblable en Afrique de l'Ouest pour soutenir cette partie du monde.

La conférence a conclu en identifiant notamment: “La collaboration au sein des pays et entre les pays est aussi importante pour une éducation à distance de haute qualité et rentable "et a recommandé qu'il y ait; «Le soutien aux entités institutionnelles régionales en matière de renforcement des capacités et de recherche dans le domaine de l'enseignement ouvert et à distance et de l'enseignement à distance”. 

Les ministres de l'éducation de la SADC se sont félicités de l'idée et, par conséquent, un dialogue entre les ministres et le président et chef de la direction de la COL a permis de rationaliser l'endroit et le mode d'établissement du centre. Le Botswana a finalement été suggéré comme le pays qui devrait l'accueillir principalement sur la prémisse que le Botswana héberge déjà le secrétariat de la SADC car la nécessité d'une communication constante entre les deux était envisagée. 

2.2       Le Forum: Les cadres supérieurs de l'éducation de la SADC

En mai 2004, les hauts fonctionnaires de l'éducation des États membres de la SADC ont convergé à Gaborone, au Botswana, où ils ont formé un forum consultatif qui a dessiné le cadre qui guidait les opérations de la SADEC par la suite SADC-CDE. Tous les Etats membres de la SADC étaient représentés dans le forum, à l'exception de 4 des pays, à savoir: Afrique du Sud, Mozambique, Tanzanie et Angola. 

2.2.1 Justification: création du Centre

La nécessité du Centre a été encore renforcée au cours du mois de mai 2004, où, selon le rapport du forum, la première journée a essentiellement porté sur la compréhension de l'évolution de l'enseignement à distance en Afrique australe. Tony Mays de l'Institut sud-africain d'enseignement à distance (SAIDE) a présenté un document qui résume trois rapports de recherche; Le panorama de l'éducation à distance en Afrique subsaharienne, les facteurs critiques de succès de l'enseignement à distance en Afrique subsaharienne et le modèle de calcul des coûts de l'enseignement à distance en Afrique subsaharienne. Le document a également identifié divers domaines de besoin qui pourraient constituer le programme du centre régional. Tous les participants ont fermement approuvé le concept de centre régional et ont convenu que le centre se concentrerait sur l'Afrique australe comme identifié par la SADC.  

2.2.2 Structure de gouvernance du Centre:

Il a été convenu que tous les États d'Afrique australe seraient automatiquement membres à moins d'indication contraire. Deux niveaux de gouvernance ont été convenus; Le Forum consultatif et le Conseil consultatif. Le premier a été convenu de se réunir tous les ans ou tous les deux ans, tandis que ce dernier, qui devait être constitué de cinq pays, a été convenu de se réunir une ou deux fois par an. Le forum a également identifié des partenaires coopérants tels que: UNESCO, ADEA, DEASA, COL et le Secrétariat de la SADC en tant que membres du conseil d'administration. Cinq pays ont été nommés pour être dans le conseil d'administration; Botswana (président), RDC, Lesotho, Maurice et Zambie.

Botswana – Chair
Swaziland (MoE)
Lesotho (MoE)
Zambia (MoE)
SADC Representative
COL Representative
Distance Education Association of Southern Africa (DEASA)
SARDEC Director

Annexe 3 Résumé des conseils consultatifs, des présidents et des pays hôtes

2.2.3 Le programme du Centre

Une consultante d'Afrique du Sud, chargée de développer et de dessiner le programme du centre, a présenté ses conclusions au forum. Ceux-ci ont été longuement discutés et les changements apportés avant d'être enfin accepté comme la feuille de route du centre en termes de sa focalisation. 

2.2.4 Promesse d'engagement

La nécessité pour le COL et le Botswana de signer un accord a également été exprimée. Ainsi, Sir John Daniel, président et chef de la direction de la Commonwealth of Learning, et l'ancien ministre de l'Éducation du Botswana, feu l'honorable George Kgeledi Kgoroba ont signé respectivement le 11 juin 2004 et le 29 juin 2004 un Mémorandum d'accord portant création du centre D'expertise en matière d'ODL pour l'Afrique australe dont il est question dans le MoA en tant que Centre régional d'enseignement ouvert et à distance (RCODL). Le MoA a depuis été renouvelé deux fois au cours de la période et l'actuel (2012-2015) devrait prendre fin en juin 2015. D'autres partenaires coopérants se sont engagés à soutenir le centre avec les coûts associés à la mise en œuvre du programme du Centre.

SADC-CDE

Garemotlhose Junction, Western Bye-Pass
Block 6, Plot 39972/1 Gaborone
Botswana

by phone: (+267) 318 1470

by e-mail: info@sadc-cde.com

or fill in the form on our contact page

Newsletter

Stay informed on new causes and up-coming organization updates. Don’t miss things!

Connexion des membres